12 - June / 2018

Actua présente le potentiel de l'Andorre en tant que nouvelle destination d'investissement à l’occasion du World Forum for Foreign Investment.

Actua a présenté à Liverpool les opportunités d'affaires en Andorre, lors du World Forum for Foreign Direct Investment, qui a eu lieu entre le 11 et le 13 juin. Actua disposait d'un espace pour montrer les avantages et les opportunités d'investir dans le pays à la suite du récent processus d'ouverture économique. Selon les données fournies par l'organisation, cet événement, qui est l’un des plus importants au monde dans le secteur, a accueilli cette année 450 représentants d’entreprises et d’agences de promotion économique. 44 pays ont été représentés.

C’était la deuxième participation d'Actua, qui a invité cette année le directeur général de NiceFruit en Andorre, José María Roger, pour expliquer l’établissement de sa multinationale dans le pays. Roger, lors d’une table ronde et de plusieurs sessions de travail, a annoncé qu’au-delà de son siège social, la société déplacera dans le pays son département de Recherche et Développement (R&D).

 Le World Forum for Foreign Direct Investment a lieu chaque année dans différentes villes du monde et les participants sont principalement des cadres et des représentants d'entités liées à l'investissement étranger. Au cours de la journée de mardi, la délégation andorrane a maintenu plusieurs réunions de travail.

La directrice d'Andorra Desenvolupament i Inversió (ADI-Actua), Judit Hidalgo, a souligné que " nous avons l'occasion de rencontrer de nombreuses entreprises étrangères qui cherchent à s'internationaliser. En même temps, cela nous permet d'établir des contacts avec d'autres agences similaires à la notre, et donc de connaître d'autres modèles, en plus de promouvoir la valeur ajoutée de l'Andorre pour les investissements".

Pour sa part, le président de la société organisatrice du World Forum, Adam Jones-Kelley, a déclaré que "l'Andorre nous montre à quel point elle est prête pour les affaires et aussi pour attirer les investissements étrangers", et a rappelé que cette année les investisseurs participant au sommet, et ayant un potentiel de "millions d'euros, ont pu connaître les opportunités offertes par l'Andorre".