11 - February / 2019

Fitch Ratings remarque la réduction de la dette souveraine d'Andorre, l'équilibre des finances publiques et une croissance modérée du PIB

L'agence d'évaluation Fitch Ratings a réaffirmé la notation de l'Andorre en BBB+ et perspective stable. Les évaluateurs ont confirmé l'amélioration de la dernière qualification et ont tenu compte de l'accélération de la Principauté dans l'alignement aux les normes internationales de régulation financière et de transparence budgétaire. L'agence a considéré la sortie d'Andorre de la liste des juridictions fiscales non coopératives de l'UE.

Dans son huitième bilan, Fitch souligne la réduction de la dette souveraine de la Principauté, ainsi que l'équilibre des finances publiques et une croissance modérée du PIB. L’agence remarque également la flexibilité du financement et l'émission d'obligations de la dette publique qui remplace le financement bancaire. Les évaluateurs prévoient aussi une stabilité de la dette au cours des deux prochaines années sur la base de finances publiques équilibrées, d'excédents soutenus et d'une croissance modérée du PIB.

L'agence souligne la solidité de l'activité économique de l'Andorre en 2018, la croissance du nombre de touristes, ainsi que le secteur de la construction et des services financiers. Fitch indique également une augmentation de 2,5 % du salaire moyen, alors que l'augmentation de l'IPC n'était que de 0,7 %.

Les mesures prises pour aligner l'environnement normatif, en particulier dans le secteur financier, sur l'adaptation aux normes internationales et européennes, telles que l'adoption de normes internationales de transparence et l'échange d'informations fiscales, sont également bien accueillies. En ce sens, l'agence se réfère à l'introduction des normes de fonds propres Bâle III, en plus de l'adoption préalable des normes comptables NIIF, qui vont stabiliser le marché financier. La note fait également référence à l'entrée en vigueur, le mois dernier, dans le cadre de l'accord monétaire d'Andorre avec l'UE, de la loi sur la solvabilité, la liquidité et la surveillance prudentielle des établissements bancaires et des sociétés d'investissement.

L'agence insiste sur le fait que le poids du système financier dans l'économie est un risque et que l'absence d'un prêteur de dernier recours limite les options en situation de crise et augmente les risques du secteur bancaire.

De même, Fitch Ratings souligne certains facteurs qui pourraient conduire à une amélioration de la note dans les évaluations futures, tels que la réduction du risque des passifs éventuels dans le secteur bancaire, l'amélioration de la qualité et de la fréquence des données disponibles, la réduction progressive de la dette publique par rapport au PIB ou l'amélioration des perspectives de croissance à moyen terme.
Cependant, elle prévient qu'une augmentation de la dette publique ou une détérioration de la solvabilité des grandes banques andorranes pourrait conduire à une dégradation de la note du pays.

D'une manière générale, Fitch Ratings indique que la capacité économique du pays, la solidité des finances publiques et la stabilité politique de l'Andorre équilibrent la petite taille de l'économie et le poids du secteur financier. Les évaluateurs s'attendent à ce que les efforts d'alignement aux normes internationales et la politique macroéconomique générale se poursuivent après les élections du mois d’avril.

Texte: Govern d’Andorra